Après notre absence, nous retrouvons notre enfant énervé, en pleurs, de mauvaise humeur ….Que faire?

Un jour lorsque j’étais une toute jeune adolescente, je suis partie avec ma mère toute une après-midi faire des courses avec elle. Nous avons donc laissé mes plus jeunes frères à mon père, cela devait être un samedi. En rentrant après ce moment passé ensemble, mon plus jeune frère s’est mis a avoir un comportement très désagréable, à pleurer, gémir, faire des histoires… Il était insupportable !

Et là, ma mère a agit d’une façon qui a été pour une moi une véritable leçon de vie. Sur le coup je n’ai vraiment rien compris…. : au lieu de « renvoyer ballader » ce petit garçon (qui devait avoir entre 2 et 5 ans, je ne sais plus…) qui devenait assommant et agaçant, elle fit tout le contraire. Elle le prit dans les bras, de façon tendre et aimante, malgré la fatigue de notre sortie. (En général après une après-midi entière à lécher les vitrines, on n’a pas envie d’entendre des cris et des pleurs mais envie de calme et de se poser…)

Elle accompagnait cela de mots réconfortants et empathiques qui le calmait au fur et à mesure : « C’était long pour toi aujourd’hui. », « Tu aurais voulu que je reste. », « Tu es en train de me dire que j’ai été absente tout ce long moment. »…

Et moi, en tant que jeune adolescente, j’ai évidemment trouvé cela insupportable. « Ce petit frère était juste casse pied ! Comment maman pouvait-elle s’abaisser à se laisser prendre comme cela, elle se faisait avoir, elle était faible, il faut qu’elle lui dise que ça suffit et puis c’est tout!! etc… »

Cette scène m’est longtemps restée à l’esprit et m’a enseigné bien des choses…

Quand nous nous absentons et retrouvons notre enfant bien énervé, excité, ou en pleurs, cela peut-être une façon pour lui de nous dire (pas de façon très agréable certes !) que cette absence lui a pesé. Souvent, la personne qui l’a gardé est toute étonnée car elle nous dira que tout s’est très bien passé…

En nous voyant, l’enfant peut alors relâcher ses émotions et ses tensions contenues durant l’absence. Cela ne veut pas dire que cela s’est mal passé, mais cela peut signifier que l’absence de maman ne passe pas inaperçue. Elle a été vécue. C’est aussi pour l’enfant une façon de le dire à sa maman. Il n’y a rien d’anormal de dire à sa maman, « tu es partie toute la journée, c’était long sans toi, maintenant laisse-moi verser quelques larmes d’émotion… » C’est normal. Comprenons cela.

Soyons vigilants à ces réactions qui ne sont jamais très bienvenues et tombent toujours au mauvais moment, c’est sûr… Mais ne prenons pas cela contre nous. Notre enfant n’est pas là pour nous faire payer, ou nous embêter… il exprime comme il peut, à sa façon, un trop plein émotionnel.  Sachons donc aller au-delà de la simple réaction (« Tu m’embêtes, ça suffit ! ») et allons accueillir et rassurer cet enfant qui, dans le fond, ne demande que ça. (« Je vois que tu es en colère », « viens dans mes bras, on va faire quelque chose ensemble… »)

Un enfant a juste besoin de se sentir aimé et en sécurité. Plus il est petit, plus il a besoin de son papa et de sa maman autour de lui… Sachons lui offrir ce cocon rassurant d’accueil  pour qu’il puisse par la suite aller dans le monde en toute confiance.

 

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *