Avant de faire place au changement… se désencombrer

comment ranger sa maison

Quand on veut changer certaines choses dans notre vie, quand nous ne sommes pas tout à fait satisfaits de ce que nous vivons, quand nous avons besoin d’explorer de nouveaux horizons, de découvrir d’autres contrées de la vie, quand nous avons besoin de faire d’autres rencontres, apprentissages, améliorations dans certains domaines de notre vie, nous devons faire place nette. Nous devons nous désencombrer avant de remettre quelque chose de nouveau dans notre vie.

C’est comme pour commencer une nouvelle recette de cuisine que vous n’avez encore jamais réalisée. Ce n’est pas avec le reste du petit déjeuner sur la table, l’évier plein de vaisselle sale, ou les courses pas encore déballées et rangées que vous allez pouvoir vous y mettre sereinement. Il faut d’abord faire de la place et que ce soit propre et ordonné pour pouvoir cuisiner dans les meilleures conditions.

C’est aussi comme l’hiver qui laisse place au printemps. Les arbres se dénudent, la nature de dépouille pour accueillir proprement les nouveaux bourgeons, puis les nouvelles fleurs et feuilles…

L’hiver est le moment de la réflexion, de la préparation souterraine. C’est l’occasion pour nous de profiter de cette période pour hiberner, rentrer en contact avec nous-même en profondeur pour déterminer ce qui nous encombre. Faire le bilan, faire le point, se poser les bonnes questions pour se libérer de ce dont nous n’avons plus besoin.

Ce désencombrement doit pouvoir se faire à tous les niveaux, aussi bien matériels qu’immatériels.

Voici quelques pistes pour aller un peu plus à l’essentiel dans notre vie :

Dans votre armoire, quels vêtements pouvez-vous donner ? Depuis combien de temps n’avez-vous pas mis tel ou tel pantalon ou robe ? Certains spécialistes disent que si vous n’avez pas porté un vêtement depuis plus de deux ans, vous ne le remettrez plus…Alors n’hésitez pas à donner, à faire circuler ce dont on n’a plus besoin, d’autres seront contents de pouvoir renouveler leur armoire….

Même chose dans l’armoire des enfants. C’est bien de garder les habits si vous avez plusieurs enfants, comme moi qui ai trois filles. Mais j’ai constaté que les vêtements s’usent, la mode change et les goûts ne sont pas les mêmes. Alors invitez vos enfants à faire ce vide avec vous, comme cela vous ne commettrez pas d’impairs…

Pour les jouets, triez ce qui est cassé, remettez de l’ordre dans les jeux pour qu’ils soient complets. Ensuite voyez avec vos enfants ce que vous pouvez donner, sans forcer mais en coopérant.

Dans votre bibliothèque, n’avez-vous pas des livres à donner ?

Dans vos papiers administratifs, faites le tri.

Dans vos placards, sortez le contenu d’une étagère à la fois et débarrassez-vous de ce que vous pouvez. Donnez, n’ayez pas peur …

Dans vos tiroirs, jetez ces boutons cassés, ces piles usagées (au tri bien sûr), ces crayons qui n’écrivent plus…

Combien de nappes avez-vous vraiment besoin de garder ? Ces cadeaux de mariage que vous trainez déménagement après déménagement, en avez-vous vraiment l’utilité ? Ces draps dépareillés tout au fond du placard, vous servent-ils encore ?  Avez-vous besoin de toute cette vaisselle que vous avez choisie il y a vingt ans mais que maintenant vous n’aimez plus beaucoup ?

Qu’avez-vous dans vos placards de cuisine ? N’y-a-t-il pas des paquets de gâteaux oubliés périmés ? Qu’en est-il de tous vos produits ménagers, n’est-il pas possible de se simplifier les choses ? Faites-le tri…

Toutes les photos, les cartes de vœux, les dessins d’enfants qui trainent encore sur vos murs ou sur votre réfrigérateur… mettez cela à jour …

Avez-vous autant besoin de bibelots ou d’objets divers sous vos yeux en permanence ? Mettez quelques-uns en valeur et donnez ou cachez le reste. Faites place nette, cela vous fatiguera moins l’esprit.

Tout cela concerne le plan matériel. Mais vous pouvez également vous poser les mêmes questions en ce qui concerne les autres domaines de la vie.

Quelles habitudes pourriez-vous abandonner ? Qu’est-ce que vous consommez en trop ? Trop de sucre ?  Trop de médicaments ? Trop de nourriture ?  Trop d’achats compulsifs ? Vous passez trop de temps avec internet, à vous faire happer par des liens, des vidéos, des informations qui vous polluent et qui vous volent votre temps ?

N’y a-t-il pas des habitudes que vous entretenez depuis des années et qui aujourd’hui ne vous apportent rien, qui vous empêchent d’avancer ou qui vous nuisent ?

Dans les relations que vous avez avec les autres, n’avez-vous pas également un tri à faire ? Est-ce qu’il faut prendre ses distances avec certains amis ou relations car elles sont toxiques pour vous ? Est-ce qu’il y a des personnes de votre famille que vous ne verriez pas si elles ne faisaient pas partie de votre famille ? Qu’est-ce qui vous oblige à les voir encore ?

Quelles croyances limitantes avez-vous besoin d’éliminer ? N’y a-t-il pas des certitudes qui vous barrent le chemin pour vous ouvrir à d’autres possibles, d’autres conceptions, d’autres solutions ? Quelles sont les règles ou principes qui en fait vous limitent dans votre vie, vous empêchent d’avancer, vous empêchent de croire à la Vie ?

Quand nous procédons à ce tri, à ce désencombrement, nous nous allégeons et nous gagnons en énergie. Nous avons tous fait l’expérience d’un bon rangement de fond chez soi. Suite à cela, nous nous exprimons tous ainsi : « ça fait du bien ! ». Et nous sentons que le champ est libre pour faire quelque chose de nouveau. Nous sommes appelés à l’action une fois que tout est rangé, trié, propre, clair, net… C’est comme pour les enfants quand leur chambre est tirée à quatre épingles, ils sont alors impatients de défaire un nouveau jeu, de remettre un autre désordre pour inventer de nouvelles histoires…

Vous pouvez lire cet article en vous disant que c’est très bien, mais vous pouvez aussi véritablement mettre cela en pratique et observer par vous-même ce que cela vous apporte. Donnez-vous un bon mois ou deux pour faire un ménage de printemps et prenez un carnet de notes pour vous aider à vous organiser et à faire le point pour les questions plus abstraites. On se sent requinqué et plus léger après tout cela. « Ça fait du bien ! »…

 

2 réponses
 

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *