« Ca n’arrête pas ! », « On court tout le temps! », Comment faire?

Bien souvent nous subissons notre journée plutôt que de la créer. Cela crée du stress, un emploi du temps surchargé, un sentiment d’être débordé. 

Vous croisez les gens, et voilà ce qu’ils vous disent. Voilà ce que nous échangeons dans un acquiescement complice. Et nous palabrons sur la suite infinie et rapprochée de choses à faire, de tâches à accomplir avec son lot d’imprévus et de réussites… Nous jouons à faire l’équilibriste et le héros chaque jour dans ce rush continu qui ne semble jamais pouvoir s’arrêter ! Le travail, nos proches, les enfants, les amis, la maison, le téléphone, internet, la télévision, les informations……

Mais qu’est-ce qui court ? Qu’est-ce qui n’arrête pas ? La tête ou les jambes ?

En réalité, on ne peut faire qu’une chose à la fois.

Eventuellement on peut téléphoner et faire quelque chose de plus machinal comme ranger son bureau, aller sur internet, éplucher des légumes, mais dès que la conversation se complique ou devient plus sérieuse, on s’arrête et toute notre attention va se porter sur ce qui se dit.

Ce qui nous fatigue et nous donne cette impression de « courir » c’est tout ce que nous avons dans la tête. Dans notre journée, nous sommes happés par ce qui vient de se passer ou de ce qui va venir. Nous sommes fatigués à l’avance par tout ce qui nous attend…

Les enfants qu’on va récupérer après l’école avec le programme non-stop jusqu’au soir : goûter-devoirs-bain-dîner-coucher….

La série de rendez-vous entrecoupés de mails et téléphone…

La responsabilité du travail efficace et bien fait, dans une ambiance pas toujours très sereine….

…à chacun sa liste…

Que pouvons-nous faire ?

Premièrement : que pouvons-nous élaguer, simplifier, enlever? Est-ce que tout ce qui est au programme aujourd’hui est essentiel ? Qu’est-ce qui est vraiment prioritaire ?

Deuxièmement : cultiver l’instant présent à chaque tâche. (Cela ne veut pas dire perdre de vue l’enchaînement prévu bien sûr.)

Si nous prenons chaque chose séparément, chaque tâche en tant que telle, et que nous y consacrons toute notre attention dans l’instant présent, nous gagnons en efficacité, en énergie et en sérénité. Nous sommes moins irrités et pollués par notre mental rabat joie qui nous grignote de l’intérieur.

Vous voulez gérer votre stress et vos émotions, cliquez ici.

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *