Comment mesurer notre capacité à apprendre ?

apprendre

Si nous voulons savoir à quel point nous sommes prêts à apprendre quelque chose, par exemple une nouvelle langue, une nouvelle habitude, une nouvelle discipline, une nouvelle technique…il y a deux éléments à prendre en compte qui nous révèleront si nous sommes vraiment disposé à apprendre.

Nous pouvons mesurer notre volonté d’apprendre en nous posant cette question : Qu’est-ce que nous sommes prêts à faire et à abandonner pour apprendre ?

Par exemple, si nous voulons apprendre à parler l’italien. Sommes-nous prêts à prendre du temps sur nos loisirs ? Sommes-nous prêts à travailler très régulièrement ? A prendre du temps sur nos petites habitudes comme flâner sur internet, regarder notre émission de télévision préférée, passer du temps en famille après les repas, lire notre roman à l’eau de rose, discuter longuement au téléphone avec notre ami très cher ?….Sommes-nous prêts à investir du temps ?et de l’argent aussi pour aller chercher les bons manuels, un bon professeur, peut-être même un voyage en Italie ?… Combien d’efforts sommes-nous prêts à faire pour apprendre cela ?

Tout cela mesure notre degré de motivation. Dire en l’air : « je rêve d’apprendre l’italien », n’est pas la même chose que vraiment se lancer et le faire !

Si nous sommes effectivement prêts à abandonner certaines choses et à fournir les efforts nécessaires pour réellement apprendre ce que nous souhaitons, nous pouvons dire que nous sommes en capacité d’apprendre.

N’oublions pas que ceux qui réussissent font ce que les autres ne sont pas prêts à faire. 

Mais il y a un autre point, très proche de celui-ci. Quelle est notre volonté d’accepter le changement ?

Il y a le changement lié à l’exercice de l’apprentissage, comme dégager du temps et de l’énergie pour apprendre quelque chose. Et il y a aussi le changement lié à notre nouvel apprentissage. Par exemple, si nous venons d’apprendre une nouvelle façon plus saine de se nourrir, nous voudrions peut-être l’intégrer réellement dans notre vie. Sommes-nous prêts à ce changement ?

Si nous voulons que les choses changent dans notre vie, il va falloir concrètement changer des choses. Car si nous continuons à faire toujours les mêmes choses, nous aurons toujours les mêmes résultats.

Par exemple, un jour une femme me partageait ses difficultés à propos du manque de confiance en soi qu’elle éprouvait pour elle-même et qu’elle voyait aussi chez ses enfants. Cela la préoccupait beaucoup… Dès qu’on a commencé à aborder différentes pistes à explorer pour apprendre à développer sa confiance en soi, elle m’a arrêté net en me disant : « si on commence à faire ça, on n’a pas fini !…  se donner du mal régulièrement, se remettre en question, se lancer dans une sacrée entreprise…c’est sans fin ! » Visiblement elle n’était pas prête à introduire les changements nécessaires et à remettre en question son mode de fonctionnement du moment pour apprendre comment augmenter sa confiance en soi. Mais elle voulait bien continuer à en parler et se plaindre de tous les effets négatifs du manque de confiance en soi…

Alors maintenant, il nous reste plus qu’à nous poser la question : « Que souhaitons-nous vraiment apprendre? ».  Et nous pourrons mesurer plus clairement notre capacité à mettre cela en action !….

 

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.