Comment s’aimer quand on n’en a pas envie?

comment s'aimer

S’aimer est parfois difficile. Se répéter des phrases positives comme souvent recommandé dans le développement personnel n’est pas toujours évident… 

S’aimer, c’est la base

L’amour de soi, c’est une notion de base pour vivre heureux. Il n’est pas question de tomber dans le jugement et de penser que cultiver cela est égoïste ou déplacé. Si nous voulons rayonner autour de nous, donner de notre personne, nous sentir bien dans notre vie, nous devons commencer à nous aimer. C’est la base.

Et c’est tout un programme !

Cela passe par des petites actions quotidiennes, visibles, toutes simples, dans le concret de notre vie et aussi par des actions intérieures très profondes et subtiles, hors de notre mental, dans le cœur. Cela étant dit, ce que je veux vous partager dans cet article n’est pas un listing de ce que nous devons faire pour plus nous aimer, mais juste une réflexion qui peut nous aider à tendre vers plus d’amour et de bienveillance pour soi.

Phrases positives?

Dans le courant actuel du développement personnel, il nous est souvent conseillé de nous répéter des phrases positives dans diverses situations du quotidien, devant le miroir, en marchant, en ouvrant les placards de notre cuisine, dans les transports… En nous répétant des phrases comme, « je m’aime, je m’accepte, je suis plein de ressources et de créativité, je me respecte profondément etc. », cela peut nous aider à développer de la bienveillance et de l’amour vis-à-vis de soi.

Cela peut dans certaines situations être adapté et bon. Mais parfois, ce que nous vivons est tellement différent et loin de ces phrases positives, qu’il est difficile d’y adhérer ou d’y croire.

Notre inconscient ne s’y trompe pas. Si vous êtes dans une impasse dans votre vie, ou bien si vous ne croyez pas que vous avez le droit de vous aimer, ou bien si vous vous sentez coupable ou sans valeur sur certains plans par exemple, clamer ces phrases positives à voix haute dans votre voiture peut vous sembler inutile, vous agacer, ou vous enfoncer encore plus… car cela est tellement loin de ce que vous vivez actuellement. Comment faire sienne ces belles phrases ?!

J’observe, lorsque j’accompagne des personnes en individuel, qu’il n’est pas toujours facile d’accepter de dire à haute voix « je m’aime, je m’accepte et me respecte profondément quel que soit ce que je traverse… ». Certaines personnes ne veulent pas prononcer ces mots, ils ne sont pas prêts. D’autres s’y prêtent de bonne grâce mais uniquement par la volonté du mental, sous-entendu : « Je répète cela parce que je crois que c’est bien de le faire. »

Parfois, personnellement quand je traverse une difficulté, je trouve cela trop frontal et directif. Mon être ne semble pas prêt à recevoir cela en totalité et à le vivre en vérité intérieurement.

Mais apprendre à s’aimer est la clé de la réparation, de la guérison, de la confiance en soi, de l’estime de soi… Alors si nous ne sommes pas capables de nous répéter que nous nous aimons et de l’intérioriser, que pouvons-nous faire pour prendre quand même le chemin de l’amour de soi ?

Faire appel à la douceur

Dans ces cas de difficultés, de blocages, de quoi avons-nous besoin en fait ? De douceur

Si nous ne pouvons nous dire que nous nous aimons, au moins nous pouvons voir que nous avons besoin de douceur dans notre vie. Quand les choses ne vont pas comme nous le souhaiterions, envoyons à nous-même de la douceur. Que nous soyons homme ou femme, nous avons tous besoin dans notre monde de douceur, cette énergie féminine qui nous a peut-être fait défaut dans notre enfance.

Nos vies sont parfois rudes ; mettons-y de la douceur.

Si nous n’arrivons pas à nous accepter totalement, alors baignons-nous dans de la douceur que nous nous envoyons à nous-mêmes. Il ne s’agit pas de contes de fées mièvres, il s’agit très sérieusement de nous faire du bien, d’apprendre à nous aimer profondément avec notre cœur, avec l’intention noble de nous envoyer ce que nous méritons, une des facettes de l’amour : la douceur.

Comment ? Là où vous êtes, arrêtez-vous un instant, rentrez à l’intérieur de vous. Et à l’aide de votre imagination, de votre intention, ressentez de la douceur vous pénétrer, vous envelopper car vous le valez bien ! Et recommencez autant de fois que vous voulez…

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.