Comment se motiver pour mettre en route nos projets ?

avoir confiance en soi

Quand notre enfant n’a pas le courage de travailler dans une matière, parce que le professeur l’agace, il n’a pas de très bonnes notes, il a un peu de mal à l’école, cela ne l’intéresse pas…que faisons-nous en tant que parents ? Naturellement, nous allons essayer de le motiver en lui disant par exemple qu’il sera content d’avoir une jolie moyenne à la fin du trimestre, qu’il pourra ainsi avoir les « compliments » ou  « encouragements », qu’il pourra dépasser untel pour une fois ( !), qu’on lui offrira quelque chose, qu’il pourra faire le métier dont il rêve en ayant un bon dossier…

Bref, nous essayons de rendre le but attractif émotionnellementOn l’aide à se projeter et à puiser dans le bien-être à venir l’énergie nécessaire pour se mettre dans l’action au présent. Nous faisons à ce moment-là appel à ses émotions pour le motiver.

C’est la même chose pour tout ce que nous entreprenons. S’il y a des choses sur notre « to do list » que nous reportons indéfiniment à plus tard, nous pouvons nous poser la question de savoir si c’est assez émotionnel pour que nous ayons vraiment envie de le faire.

Par exemple, si vous souhaitez ranger une partie de votre maison et que vous ne vous y attelez pas, c’est que vous avez pour le moment d’autres priorités plus émotionnelles que cela. Le résultat bénéfique de votre rangement ne pèse pas assez émotionnellement pour que vous ayez envie  de vous y mettre rapidement. Ou bien, votre frustration liée au désagrément du désordre de cet endroit n’est pas assez forte pour trouver l’énergie nécessaire pour s’engager à l’action.

Si nous voulons choisir un projet, ayons en tête qu’il faut que nous nous sentions transporté par l’idée d’atteindre notre but. Il faut que notre but soit émotionnel, qu’il nous procure des sensations fortes, de l’excitation, de la joie… Un projet ne se construit pas seulement avec notre mental, il doit avoir du sens. Et ce sens doit nous toucher.

Pour que notre enthousiasme au cours d’un projet ne s’essouffle pas trop, prenons le temps de nous replonger émotionnellement dans notre but. Fermons les yeux, visualisons avec un maximum de détails et avec nos cinq sens comment nous nous sentirons une fois que cela sera atteint. C’est une façon de recharger nos batteries émotionnelles pour retrouver de l’élan !

 

1 réponse
 

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.