estime de soi jugement

Comment se parle-t-on ?

Je vous invite à porter votre attention sur la manière dont nous nous adressons la parole, le ton que nous employons, les mots que nous choisissons…
• Quand nous nous parlons à nous-même, c’est souvent dans des situations d’échec qu’on élève la voix pour se faire des remarques.
« Pff… quel idiot !… quel c… !… quel nul… »
« Que je suis …. !!! »
• Ou lorsque nous parlons de nous aux autres.
« Tu sais je n’ai jamais été doué pour…. »
« Il ne faut pas me demander ça, je suis nulle en… »
« Toi, tu as des doigts de fées, mais moi je suis une incapable en … »

Nous pouvons trouver cela futile, ou trouver que c’est un détail sans importance de s’intéresser à cela… il y a d’autres choses plus graves dans la vie…oui, mais notre vie est une somme de petits détails. Prendre soin de soi est élémentaire pour notre bien-être. Se traiter avec respect fait partie l’estime de soi, de la confiance en soi. Se parler avec douceur et attention a bien plus d’incidence qu’on ne le croit.

Pour mieux en prendre conscience, imaginons que c’est notre enfant qui parle comme cela. Dès que notre enfant dit, découragé devant son échec : « Je suis nul ! Je rate tout !», nous nous empressons de le rassurer, « Ne dis pas ça…ce n’est pas vrai… ». Ou bien quand nous lui faisons un compliment, certains répondent : « Tu dis ça parce que tu es ma mère, mais ce n’est pas vrai… »

Alors pourquoi est-ce que nous ne ferions pas la même chose pour nous ? Il y a à l’intérieur de nous cette petite voix qui se charge de nous saper le moral, qui ne rate pas une occasion de nous juger, de nous critiquer. Comment se sentir bien dans ces conditions ? Avoir tout le temps quelqu’un dans le dos qui nous montre toutes nos faiblesses en permanence, qui nous traite parfois de tous les noms, qui n’a pas beaucoup de psychologie, qui nous surveille …c’est digne d’un roman du XIXème siècle…

Et c’est pourtant parfois ce qu’il se passe à l’intérieur de nous.
De même que nous nous indignons quand la maitresse parle mal à nos enfants car nous voyons bien que cela ne renforce pas la confiance en eux, remarquons chaque fois que nous ne nous respectons pas. Et petit à petit, autant que nous le pouvons, remplaçons systématiquement ces injures que nous faisons à nous-mêmes par des paroles de reconnaissance et de soutien.

Comment faire quand on n’a pas cette habitude ?
Imaginons que nous parlons à une autre personne qui a besoin d’être encouragé plutôt que d’être « cassée ».
Imaginons que c’est à une amie très chère que nous nous adressons, ou que c’est à notre enfant chéri que nous parlons, qui a tant besoin de construire son estime de soi.
Ou posons-nous la question : « De quoi aurais-je besoin pour me sentir mieux ? Quelles seraient les paroles qui m’aideraient à avoir confiance

Osons rompre avec nos habitudes et traitons-nous avec amour et infinie douceur !….

1 réponse
 

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.