confinement

Confinement signification: comment orienter notre réflexion

Je continue à réfléchir et je vous partage encore d’autres significations de cette situation de confinement. Il s’agit d’ouvrir notre conscience et notre coeur toujours un peu plus! C’est en devenant plus conscients, que nous pouvons nous donner les moyens d’avancer dans notre vie. Donc en réfléchissant à ce qui est en train de se passer, cela nous permet d’en tirer les enseignements et d’ajuster nos comportements et notre façon de penser.

Nous avons besoin de la nature

Dans ce confinement, nous sommes coincés chez nous, et pour certains qui vivent dans les villes en particulier, cela peut devenir assez lourd par manque d’espace et d’espaces verts. Comprenez que nous sommes allés trop loin dans ce mode de fonctionnment ‘hors sol’. L’homme moderne s’est coupé de sa nature, de ses ressources. Ce n’est pas sur le macadam ou le béton que nous pouvons nous ressourcer et nous régénérer. Nous avons besoin de la nature.

Mais l’homme moderne que nous sommes, a pensé qu’il pouvait peut-être s’en passer au quotidien…

Là, en ce moment, avec ce confinement forcé, nombre d’entre nous rêvent de nous évader dans la nature, de pouvoir poser le pied nu sur l’herbe, de pouvoir sentir l’odeur de la terre dans les champs et forêts. Le fait d’en être privé aujourd’hui, nous fait prendre conscience de son importance dans notre vie. C’est comme si la VIe nous disait : « Alors, tu crois pouvoir faire sans moi? Tu crois pouvoir vivre sans la nature qui te porte et te soutien? ! Regarde ce que je vais te faire expérimenter… tu pourras peut-être comprendre… »

AUjourd’hui, nous expérimentons une nouvelle soif. Soif de nature. Elle était là auparavant, mais nous ne l’entendions pas…

Que ce confinement nous montre une nouvelle voie pour remettre plus de nature dans notre vie.

Les technologies ont leurs limites pendant ce confinement

Ces derniers temps, nos téléphones et autres écrans ont absolument aspiré notre vie. Bien-sûr, ces technologies sont une mine d’or. Mais nous sommes tous tombés dans une romance sans pareille avec ces écrans qui absorbent toute notre attention.

Ce confinement nous oblige maintenant à nous en servir pour rester en contact avec nos proches, pour travailler, pour nous instruire et nous divertir. Réunions, rendez-vous, business, messages, achats par écrans… Nombre d’entre nous se rendent compte que cela est à la fois formidable bien-sûr, mais cela a ses limites. Rien ne vaut une vraie rencontre en chair et en os.

C’est comme si la VIe nous disait : « Tu es vraiment amoureux de ton écran. Ok, je vais te couper de tout et de tout le monde, et tu ne verras le monde qu’à travers ton écran. Tu veux de l’écran? Eh bien, tu en auras! »

Ce confinement nous fait expérimenter à fortes doses notre attrait pour les écrans. Et là, nous commençons à trouver cela long. Tout régler par téléphone ou ordinateur, cela va un temps. Mais cela commence à faire long. Dans le passé, nous nous sommes laissés séduire par trop d’écrans, et là, maintenant que nous y sommes contraints, nous commençons à comprendre certaines choses…

Puisque nous ne pouvons pas voir nos proches, amis, collègues, nous le faisons par tous les moyens modernes. Les apéritifs en ligne, les réunions familiales sur écran, les messages et vidéos… Tout cela est d’une certaine façon formidable. Mais ce virtuel ne comble pas entièrement la présence de l’autre.

La plupart du temps, la télévision avec son lot de désinformation et de mauvaises nouvelles, ses programmes peu constructifs et ses avalanches de publicités nous entoure d’une énergie délétère de peur, de frustration et de médiocrité. Voir les outils gratuits pour gérer la peur et l’anxiété.

Nous voyons plus clairement que cela est enfermant, étouffant, fatiguant. Nous avons envie de revenir à des choses plus réelles. Ce ressenti était présent avant que cela nous parraissent vraiment clair, mais nous n’en prenions pas tout à fait conscience.

Que ce confinement nous permette d’ajuster nos priorités dans notre vie avec les écrans et technologies.

Chacun pour soi, individualisme: le confinement nous montre quelque chose…

C’est comme si la Vie nous disait : » Tu croyais pouvoir faire cavalier seul, dans ton coin, sans les autres, accroché à ton écran à longueur de journée… Je vais te montrer ce que c’est que d’être seul… »

Ce confinement qui dure, nous montre à quel point nous avons besoin les uns des autres. Utiliser les moyens modernes pour communiquer cela va un peu, mais nous sommes des êtres de lien, de communication, de partage, de tribu. Rester seul confiné chez soi n’est pas toujours une expérence facile. Vous pouvez voir mon précédent article sur la signification du confinement, à ce propos.

Ouvrons notre coeur au monde, aux autres, à la nature. Ne privons pas les autres de notre contribution, de nos talents. Sortons de notre petitesse, de notre confort habituel, de nos petites affaires. Sortons de notre zone de confort et explorons d’autres expériences pour enrichir le monde de notre rayonnment. Osons. C’est le moment.

La peur qui est présente nous force à nous recenrtrer sur l’essentiel. « Que voulons-nous faire de notre vie? », « Comment pouvons-nous contribuer ? », « Comment ne rien regretter à la fin de notre vie? » Voir le livret gratuit pour prendre du recul.

Du temps pendant le confinement

Qui ne s’est jamais plaint de ne pas avoir assez de temps? Pas de temps pour soi, pour ses enfants, pour réfléchir, pour lire, pour se former, pour son couple… Eh bien là, pour la majorité d’entre nous, nous en avons! Pas d’excuses.

Nous en avons demandé. Nous en obtenons.

Maintenant, la question c’est : « Qu’est-ce que je fais avec le temps qui m’est donné? »

Comment est-ce que vous occupez votre temps? Qu’est-ce que vous laissez entrer comme énergie pendant cette heure qui vient? Quelque chose qui vous nourrit corps et âme ou quelque chose qui va baisser votre niveau d’énergie et qui va vous inquièter?

Ce confinement n’est pas une parenthèse. C’est un passage. Rien ne sera comme avant. Mais comment voulez-vous vivre la chose? Subir ou créer?

Allons à l’essentiel!

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.