En laissant notre enfant chez son ami, nous disons : « Sois sage… »

Vous déposez votre enfant à un goûter d’anniversaire, ou bien vous l’accompagnez chez un petit ami et vous lâchez un « Sois sage ! » sur le pas de la porte.

Mais est-ce c’est vraiment cela que nous souhaitons pour notre enfant ?

Qu’est-ce qui nous fait dire cela ?

  • L’habitude.

On voit faire cela ; on l’entend de manière régulière ; on nous l’a dit enfant ; on le dit.

  • C’est comme une sorte de bénédiction.

C’est un peu lorsque quelqu’un prend la route pour un voyage, on dit souvent : « Soyez prudent. » C’est comme si le fait de prononcer cette phrase avait une valeur de protection.

Quand on dit : « Sois sage », cela nous donne l’impression peut-être de placer un cadre, de déjouer les tendances à s’exciter, de s’assurer que le ton est donné pour qu’il n’y ait pas de débordements.

  • La peur du regard de l’autre.

Nous avons peur certainement que notre enfant n’ait pas un comportement acceptable aux yeux des autres. Nous ne voulons pas que ce soit un poids pour les autres, nous ne voulons pas déranger.

Nous ne voulons pas montrer aux autres que nous ne contrôlons pas la situation. On ne voudrait pas qu’on dise de nous : « Je ne sais pas comment ils se débrouillent, mais leurs enfants sont intenables … ! »

  • Doute de notre capacité à élever notre enfant.

Si notre enfant ne se comporte pas de manière acceptable, cela peut nous déstabiliser et nous faire douter de notre capacité à élever « correctement » notre enfant. Nous pouvons nous sentir désemparés, parfois incompétents, dépassés…

Certains enfants sont en effet très remuants, fougueux ou bagarreurs, et cela nous met mal à l’aise de savoir qu’ils ne vont pas avoir un comportement canalisé et adapté…A nous de travailler cela en amont avec des outils appropriés proposés, par exemple, dans les livres que je vous recommande dans la catégorie « ressources ». Ce sont des solutions utilisées par des milliers de parents et qui ont fait véritablement leurs preuves en termes d’efficacité.

Mais est-ce que cela change vraiment quelque chose de dire : « Sois sage. » ?

Si notre enfant est invité chez des amis, est-ce qu’on ne peut pas plutôt lui souhaiter de bien s’amuser, de bien profiter de ce moment ?

C’est une occasion de s’ouvrir à autre chose et d’entrer en relation avec d’autres. L’enfant découvre d’autres lieux, d’autres ambiances, d’autres façons de faire et de vivre. Il apprend à s’adapter aux différentes interactions. C’est positif !

Accompagnons nos enfants positivement en leur souhaitant le meilleur :

« Tu vas passer un bon moment avec tes amis, profites-en bien ! »

« Amuse-toi bien ! »

« Passe une bonne après-midi ! »

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *