avoir l'impression de faire su surplace

Quand on a l’impression de faire du surplace dans sa vie…  

Est-ce que cela vous arrive d’avoir des journées où rien ne semble avancer correctement ? Vous avez l’impression de faire du surplace. 

Etre à l’arrêt dans sa vie

Parfois même, vous ne savez pas quoi faire, dans quelle direction aller. Vous bricolez à droite et à gauche, vous essayez de faires des petites choses mais vous ne savez pas très bien si c’est cela qu’il faut faire, si c’est cela qui va être efficace. D’habitude vous avez tellement de choses à faire ! Mais là, c’est un peu le vide.  

Est-ce que vous rangez tel endroit de votre maison ? Est-ce que vous commencez tel projet ? Est-ce que vous appelez pour ce rendez-vous ou vaut-il mieux écrire un mail ?? Vous ne savez plus…  

La vie est ainsi fluctuante avec ses périodes fastes de productivité et ses déserts, ses sas de ‘no mans land’ où nous flottons sans direction.  

Ce sont des passages.  

Comment traverser les déserts de la vie?

Mais comment les vivre au mieux ? Comment se remettre en selle rapidement ?  

D’abord, acceptons que cela soit ainsi. Cela ne veut pas dire de laisser faire en ‘laissant tomber’, comme on abandonnerait la partie. Non, il s’agit de se rendre à l’évidence que nous traversons ce moment de flottement. C’est ainsi, c’est.  

Il faut reconnaître ce passage. “Aujourd’hui, ce matin, ces derniers jours, je vois que je n’avance pas et que les choses sont floues pour moi.”  

Le fait d’accepter et de reconnaître la situation nous permet de ne plus subir la situation. Cela nous donne la possibilité de sortir de cela. 

Accepter de vivre des flottements

C’est subtil, mais il y a une vraie différence entre savoir globalement qu’on se trouve dans une sorte d’impasse et vraiment en prendre conscience. Il y a une différence entre subir, le savoir et rien y changer et vraiment s’en rendre compte pour sortir de la situation.  

Nous avons une grande capacité à subir les choses dans notre vie. Savoir qu’on subit les choses ne suffit pas à nous en extirper. Il faut aller plus loin, en prendre véritablement conscience.   

On peut facilement se dire : “Aujourd’hui, je ne sais pas ce qu’il y a mais je n’avance pas ; je ne sais pas comment faire ; je n’arrive pas à déterminer quelles actions sont prioritaires ; je sens que je pédale dans la choucroute…” …  et puis quand même continuer dans ce mode là. Rien ne change vraiment.   

Il s’agit de se dire : “ Aujourd’hui, je vois que je suis dans le flou total et que je n’avance pas. ” ET il nous faut mettre en vigilance nos récepteurs pour capter les informations nécessaires pour traverser ce moment flottant : “Plutôt que de continuer comme cela aveuglément, je cherche à comprendre ce qui se trame dans ma vie en ce moment. Je suis attentif aux signes, aux opportunités, à mes intuitions pour diriger mes actions de façon juste.” C’est-à-dire que nous mettons nos sens en éveille, peut-être plus que d’habitude, pour attraper au vol des indices qui vont nous aider à nous diriger. Au lieu de subir et d’avancer le ‘nez dans le guidon’, nous prenons un hélicoptère pour voir si nous pouvons observer les choses d’un autre angle, voir si nous pouvons dépister les ressentis imperceptibles pour nous guider.  

Prendre le temps de s’arrêter pour faire le point

Et pour cela, il me semble très important de nous arrêter, appuyer sur le bouton ‘pause’, pour réellement prendre la mesure de ce qui se passe. Très concrètement : papier et crayon à la main, prendre un petit temps avec soi.  

Pourquoi faut-il prendre de quoi noter ?  Parce que si nous trouvons que nous sommes dans le flou, il faut justement pouvoir redéfinir noir sur blanc notre cap et nos objectifs. Ça, c’est concret et précis : tout sauf flou.  

Qu’est-ce que nous allons noter et qui va nous aider à sortir de notre torpeur ?  

Quand nous ne savons plus du tout la direction à prendre, il faut commencer par noter des petites choses toutes simples qui peuvent sembler dérisoires, sembler loin de nos grands projets. Faisons le point sur ce qui est à faire tant sur le plan professionnel que personnel : relancer untel par mail, ranger tel tiroir, acheter cadeau pour anniversaire, écrire le rapport attendu, téléphoner untel pour informations, planifier sortie, lire tel livre…  

Puis, petit à petit, en notant, nous allons nous sentir mieux, car des actions claires petites et précises sortent de notre brouillard et se matérialisent sur notre feuille de papier. ‘Il n’y a plus qu’à … faire.’ Nous reprenons les rênes. Même si nous ne sommes pas encore dans l’enthousiasme et l’efficacité, nous avons repris pied avec des objectifs clairs et précis.  

Et en se creusant la tête pour faire une liste, d’autres choses vont apparaître. C’est comme si nous chauffions le moteur. On le remet en route et nous allons pouvoir avancer. On pense à une chose, puis une autre, puis arrivent d’autres en cascade…  

Réflexion et action

Ce processus peut se passer sur plusieurs jours ou durer moins ou plus longtemps. C’est un passage. Comme tout passage, c’est l’opportunité de grandir un peu plus, de se connaître un peu mieux, d’accoucher de nous-même, de nous libérer, d’avancer tout simplement.  

Il n’y a pas le jour sans la nuit, pas de soleil sans la pluie. Nous devons éprouver la douleur pour sentir le bien-être. Nous devons faire l’expérience du désert pour apprécier l’oasis.  

Ces passages de vide ne signifient pas qu’il ne se passe ‘rien’ dans notre vie. Nous sommes en train d’assimiler des expériences, en train de nous délester, en train de laisser une alchimie se faire à l’intérieur de nous, en train de préparer la suite… Acceptons et reconnaissons cela. Prenons de la hauteur et faisons appel à notre sagesse intérieure pour voir cela avec confiance. Et mêlons réflexion et action pour avancer dans la justesse, car il s’agit de ne pas rester coincé dans le flou ! Profitons de ce moment pour faire le point, redéfinir notre direction, intérioriser les leçons de vie, et poser des objectifs concrets. Soyons patients si cela ne vient pas tout de suite, soyons doux avec nous-même…

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.