Parlons un peu de repassage….

Vaste entreprise qu’est le repassage… La planche à repasser, l’élément obligatoire dans toute maison digne de ce nom. Et le fer… centrale vapeur, fer ultra glissant…, on en trouve pour tous les goûts. Toute mère de famille en fait l’expérience ou bien a la chance de déléguer cette activité. Bref !

J’entends souvent à la sortie de l’école, « j’ai une pile de repassage qui m’attend ! », « il y en a jusqu’au plafond », « mon fils est rentré de son stage et voilà que j’en ai pour des heures… »

Si cela vous est familier, lisez cet article.

Repasser permet d’avoir des piles de vêtements bien rangées, des nappes impeccables, des draps tout doux… C’est agréable. On a l’impression que les enfants sont mieux habillés. Nos vêtements sont portés avec plus d’élégance, et les chemises d’homme sont plus « correctes ». C’est appréciable. D’accord.

Mais quand nous avons besoin de nous recentrer sur nos priorités, quand nous avons l’impression de manquer de temps, quand nous avons envie de nous lancer dans une nouvelle activité, quand nous sommes fatiguées…. Repasser, est-ce une priorité ?

Ne pouvons-nous pas lâcher un peu de ce côté ? C’est vrai que c’est plus agréable quand tout est bien en ordre ; cela rassure, cela repose l’esprit. Mais quand nos priorités sont ailleurs, pourquoi s’obstiner à ce que tout soit parfait ? A certains moments dans la vie, nous devons aller à l’essentiel. Nous devons laisser tomber ce que les autres pensent, ou ce que nous pensons que les autres disent de nous…C’est notre vie, cela ne regarde que nous !

Est-ce si important que cela que nos enfants aient un jean repassé alors que le soir, ce même jean rejoindra la corbeille de linge sale ? Est-ce qu’il y a des choses que nous pouvons éviter de repasser ? Je pense à une amie qui repassait les petites culottes de ses filles…. Quand nous avons peu de temps, ou peu d’énergie, allons droit au but. Inutile de s’en rajouter…

En plein hiver, alors que les hommes ne retirent pas leur veste, est-il indispensable de passer plusieurs minutes à repasser une chemise qui finira, elle aussi, dans la machine le soir ? Quand je vous dis cela, je vous entends dire : « Mais quand même, il ne faut pas exagérer… »

Eh bien non, je n’exagère pas…. Chaque fois que le sujet du repassage était à l’ordre du jour, mes amies ont toujours été étonnées de ma réponse : « Je repasse environ une fois par mois. » Je fais sécher les affaires correctement et le pliage suffit. « Et les chemises de ton mari alors ? », l’hiver, je donne un rapide coup devant, sur les parties visibles, et sinon j’ai remarqué que bien pendues, ça passe tout seul. La seule chose que je repasse sont les nappes et quelques-unes de mes affaires quand c’est indispensable.

J’aime repasser, je trouve cela plaisant et agréable, mais je n’ai pas envie d’y passer trop de temps car j’ai d’autres choses très passionnantes à faire dans ma vie et qui sont plus prioritaires. Et je n’ai pas envie d’arriver à la fin de ma vie en me disant que j’ai passé beaucoup de temps à faire des choses à faible valeur ajoutée, alors que j’aurais pu prendre ce temps-là pour découvrir et apprendre tellement de choses, pour grandir intérieurement, pour être, pour aimer les miens, pour développer mes talents, pour construire ma vie….

Attention, je ne suis pas en train de dire que toutes ces tâches sont « bassement matérielles » et qu’elles ne sont pas importantes, et ne méritent pas qu’on s’y attache. La vie est faite aussi de petits détails, et trouver la joie et l’amour dans chaque chose, dans chaque geste a son importance et à sa valeur.

Je dis juste que nous devons apprendre à lâcher certaines choses à certains moments de la vie pour pouvoir aller à l’essentiel, pour pouvoir découvrir que nous avons plus de temps que nous le pensons, pour pouvoir nous investir dans quelque chose qui portera ses fruits à long terme et qui fera une vraie différence dans notre vie.

Alors, quelle est votre priorité ? Passer un peu de temps avec vous-même, passer un peu de temps à apprendre et nourrir votre être, à prendre soin de vous (pour être plus disponible pour les autres ensuite), passer un peu de temps à vous former pour développer vos talents, passer le temps (que vous consacrez habituellement à repasser) avec vos enfants, avec votre chéri ? …

Vous ne voudriez pas vous retourner en arrière à la fin de votre vie, et vous dire « J’ai passé beaucoup de temps à repasser, à faire des choses sans beaucoup de valeur ajoutée, au lieu de construire mon être, au lieu de partager mes talents… tout le temps que j’ai passé à ce que tout soit parfait, je ne l’ai pas passé à grandir, à aller à l’essentiel, à profiter de la vie et des miens…. »

Souvent nous nous mettons la pression toute seule, nous sommes très exigeantes avec nous-mêmes vis-à-vis des autres. Ne pouvons-nous pas lâcher un peu de ce côté-là pour nous recentrer sur ce qui compte vraiment pour nous et qui fera une vraie différence dans notre vie ? Autorisons-nous à ne pas être de parfaites maitresses de maison, pour pouvoir investir notre temps dans quelque chose qui portera ses fruits et que nous ne regratterons jamais. Repasser ou autre tâche du même style: que pouvons-nous simplifier, que pouvons-nous lâcher pour aller plus à l’essentiel ?

Souvent mes amies me demandent : « mais comment tu fais, avec toutes tes activités, les articles de ton blog, les ateliers de gestion du stress etc… ? Comment peux-tu trouver le temps de faire tout ce que tu fais avec tes quatre enfants ? ». Eh bien, c’est très simple, il y a des choses que je ne fais pas…


Votre cadeau



Les 4 clefs indispensables
pour une vie plus sereine

Trouvez du sens, de l’équilibre et de
l’épanouissement dans votre vie.


5 réponses
  1. Foamouwe
    Foamouwe dit :

    Excellent cet article! Pour ma part, J’aime le repassage car il me détend. …. (enfin…..ça c’était avant d’avoir une tribu À gérer )… maintenant quand je vois mon panier qui se remplit petit à petit , je laisse facilement s’écouler 3 semaines avant de tout faire en une seule traite (en profitant du moment pour réciter 1 chapelet) . Et le must :pendant les vacances, je ne repasse pas. Je me suis rendue compte finalement que cela me soulageait et que je me fichais bien du « qu’en-dira-t’on « .
    Après lecture de cet article, je vais davantage soulager mon panier ….

    Répondre
  2. Agnès
    Agnès dit :

    Pour ma part, j’ai réduit à 2h par semaine et c’est vraiment un temps pour moi. J’en profite pour écouter des conférences ou des émissions que je n’ai pas le temps d’écouter autrement !
    Merci pour vos articles !

    Répondre
  3. Brillaud
    Brillaud dit :

    Tout à fait d’accord avec l’article. Seul bémol il y en a qui se détende en repassant et à qui cela procure un bien être donc je pense que pour elles c’est essentiel. Pour ma part j’ai squizze beaucoup de repassage et n’en fait qu1h30 tous les mois et je profite de ce temps pour regarder un bon film alors oui je me détends et c’est aussi essentiel

    Répondre
  4. Aneth
    Aneth dit :

    Le repassage, enfin le tas de linge, se gère en amont. Aussitôt la machine finie je suspends le plus possible sur des ceintres en secouant bien fort. Une fois secs les habits sont pliés et chacun retrouve son panier adéquat (un grand panier d’osier par enfant (x7)et un pour nous les parents). Le repassage est donc maxi allégé pour les chemises et pantalons de M. mes hauts d’été, et les robes du dimanche des plus jeunes. Les grands gèrent le leur.
    En revanche l’hiver quand j’ai trop froid je me réchauffe en repassant tout à ma portée !!
    Bonnes vacances !

    Répondre
  5. Rodríguez
    Rodríguez dit :

    Merci beaucoup pour les articles, les sujets sont toujours très bien choisis! Vraiment essentiels.
    Comme mère de 7 enfants, le repassage devient assez lourd et lire un article que appuie nos décisions prises par les mêmes raisons, donne beaucoup de courage!

    Bravo et merci pour votre blog.

    Carmen

    Répondre

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *