Se justifier : force ou faiblesse?

Certains d’entre nous ont la fâcheuse habitude de se justifier en permanence. Il faut s’expliquer, trouver des excuses, trouver des raisons qui disent pourquoi nous agissons ou pensons de telle façon.

Parfois, c’est même le casse-tête. « Qu’est-ce que je vais lui dire?? », « Qu’est-ce qu’il va penser? Il ne va pas comprendre… », « Comment vais-je m’en sortir pour m’extirper de cette situation?… » et nous pouvons être tenté de repousser une décision faute de preuves à donner…

Avoir tendance à se justifier :

Chercher des excuses pour expliquer une situation donne à l’autre l’occasion de creuser chaque argument avec son mental. Cela peut parfois nous mettre dans l’embarras … Dans le fond, vous sentez que vous avez fait votre temps à cet endroit, avec ces personnes, dans ce contexte et vous voulez changer, partir, en finir. Se perdre dans des explications qui ne sont pas le coeur du problème (le coeur du problème étant : vous ne le sentez plus, c’est tout; vous souhaitez passer à autre chose et c’est le moment) risque de vous mettre dans une position instable et fragile.  Et votre interlocuteur peut alors vous mettre mal à l’aise avec des réactions que vous n’avez pas prévues : « Tu veux quitter l’entreprise, l’association, le projet? Mais pourquoi? Qu’est-ce qui ne te convient pas? ça ne va pas? On va trouver un arrangement… Tu ne peux pas partir comme ça… »…

Se justifier est dans certains cas une façon de se déresponsabiliser. « Ce sont les bouchons sur la route qui expliquent mon retard (alors que je ne me suis pas organisé) », « Je ne t’ai pas appelé parce que tu sais, les enfants, la rentrée, le boulot, les grèves, les impôts, le manque de temps, la fatigue etc. » Les vrais empêchements (« j’ai accompagné mon fils aux urgences… ») sont relativement rares! Nous n’avons pas mis certaines choses en priorité, c’est tout. Assumons tout simplement.

Se perdre dans des justifications peut nous mettre dans une position de faiblesse. A force de trouver des excuses, cela nous affaiblit. Notre crédibilité en prend un coup, notre positionnement aussi. Nous pouvons alors avoir le sentiment de perdre la face, de ne plus savoir comment nous affirmer, de ne pas savoir comment se dépatouiller d’une situation où nous n’avons pas su dire les choses de façon claire et directe…

Des exemples concrets sont dans la vidéo. N’hésitez pas à la voir.

Bien entendu, ce n’est qu’un éclairage et cela ne s’applique pas à toutes les occasions! Il y a des situations où se justifier est nécessaire pour communiquer clairement ou pour se respecter. L’essentiel est de prendre conscience de ce que nous faisons pour choisir librement la façon dont nous voulons réagir.

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.