colère enfant comment la calmer

Colère de l’enfant, truc pour l’éviter…

L’enfant s’apprête à faire une colère: il a besoin de faire l’expérience de la conséquence de ses actes pour apprendre et grandir. Inutile de s’énerver, apprenons à lâcher… voici un exemple :

Colère évitée de justesse

Un samedi, en partant faire une balade à vélo avec mon mari et ma fille de cinq ans, nous avons évité de justesse une colère. Voici les détails.

J’étais en formation la veille toute la journée, et ma fille, qui avait eu une longue journée à l’école et chez une amie, avait décidé qu’elle voudrait être avec moi toute la journée…même sur mon vélo. Or le siège-enfant adapté  était sur le vélo de mon mari.

Elle refusait net d’aller sur le ‘vélo de papa’ et s’apprêtait à faire une colère pour ça… Elle ne voulait que sa maman, quitte à se mettre sur le porte-bagages tel quel, ce qui à la longue devient très inconfortable !…

Au lieu de lutter (« ça suffit !! »), de menacer (« si tu ne te mets pas avec papa tu ne viens pas ! tu n’auras pas de…tu vas avoir une… »), d’expliquer (« tu vas avoir mal aux fesses sur le porte bagages de maman avec les bosses sur le chemin… »),   nous l’avons prise au mot : hop ! Avec maman, sur le porte bagages, pieds bien écartés des rayons du vélo, et mains dans les poches arrières du pantalon de maman….

Au bout de 5 minutes, je tente une proposition de continuer avec papa, ce qui est accepté sur le champ sans commentaires !

Laisser l’enfant voir par lui-même

Cet exemple banal de tout parent, est en fait très important. L’enfant a besoin de faire l’expérience de la conséquence de ses actes pour apprendre et grandir. Inutile de s’énerver donc, ici la leçon du jour est bien intégrée !

De même pour l’enfant qui vous bassine tous les jours devant votre porte d’entrée pour ouvrir avec la clef alors que vous savez que c’est trop difficile pour lui. Laissez-le faire l’expérience jusqu’au bout et attendez que ce soit lui qui vous rende les clefs pour le faire. Il vous laissera tranquille les jours suivants et vous évitez comme cela des luttes inutiles répétitives… Le concept est le même pour les enfants plus grands, ados et jeunes adultes.

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.