Une piste pour éviter de s’énerver avec ses enfants…

Nous connaissons tous ces moments.

Dans la cuisine en train de préparer le repas, notre petit veut absolument nous aider à mélanger la pâte à gâteau…nous sommes un peu pressés mais nous lui accordons ce petit plaisir pour lui donner gentiment sa place…et nous avons juste le temps de tourner le dos et tout vole par terre…c’est collant, gluant, et cela nous a largement éclaboussé les chaussures et le pantalon….

Autre exemple. Votre adolescent titille sa plus jeune sœur ou son frère. Et plus ça va, plus il devient méprisant, arrogant, cassant … et il ne sait plus s’arrêter, cela tourne au vinaigre… Le plus jeune a mal, très mal, et votre adolescent ne voit pas où est le problème…

Dernier exemple. C’est l’excitation, l’atmosphère est tumultueuse, électrique…ça crie, ça chante, cela risque de mal tourner…ils sont « fatigants » ! Nous avons besoin d’un peu de calme et nous avons des tornades en furie…

Difficile de rester « zen »et de ne pas perdre son sang-froid ! Notre réaction naturelle peut nous conduire à nous énerver nous aussi.

« Mais enfin fais attention ! Tu as tout renversé ! Eh bien bravo !! Je t’avais dit de faire attention… »

« Non mais ça suffit de parler comme ça à ton frère ! Tu te crois où là ?! Tu as envie qu’on te parle comme ça aussi ?!…Ras le bol de t’entendre dire des choses comme ça ! Quand ton père rentrera, tu verras……. »

« Vous arrêtez là !! On n’est pas au cirque ! Tenez-vous correctement ! Les untels sont sages, eux au moins ! Mais je ne sais pas quoi faire avec vous !… Allez, privés de dessert !… »

C’est dommage d’en arriver là.

Evidemment, il y aura toujours des moments de fatigue, d’accumulation, de stress et où nous réagirons comme cela…Mais si la plupart du temps nous pouvions préserver l’estime de soi de nos enfants et la nôtre, (car ce n’est jamais très satisfaisant pour nous de réagir comme cela…), ce serait plus juste pour tout le monde.

Une piste que je vous propose pour nous aider à ne pas tomber dans des réactions blessantes, est de nous rappeler à ce moment-là nos valeurs profondes et fondamentales. Nous serons alors freinées sur le coup par ce qui nous tient le plus à cœur. (Peut-être pas à tous les coups ! Mais au moins quelques-uns !…)

Et pour cela, en amont, il faut se poser la question de savoir ce que nous souhaitons être pour nos enfants, ce que nous souhaitons pour eux, pour nous. Qu’est-ce qui est essentiel pour nous ? Quelle mère voulons-nous être ? Quelle ambiance familiale voulons-nous avoir ? Que voulons-nous que nos enfants aient comme souvenirs de leur enfance ?

Que nos enfants aient confiance en eux, se sentent en sécurité avec nous, se sentent inconditionnellement aimés… Qu’ils se sentent aimées pour ce qu’ils sont et pas toujours pour ce qu’ils font …

Souhaitons-nous qu’ils se souviennent d’une mère joyeuse, aimante, sécurisante, drôle ?… Qu’ils se sentent reconnus, non jugés…

Si nous avons en tête ce qui importe vraiment, nous diminuerons largement nos réactions blessantes spontanées. Bien entendu cela ne veut pas dire de laisser tomber toutes les limites ou les conséquences de certains comportements. Il y a des choses à dire, des actions à mettre en place. Mais on peut le faire dans un profond respect de chacun.

Il s’agit de changer notre regard et nos réactions pour préserver l’estime de soi de chacun. Au lieu de réagir à brûle-pourpoint, sentant notre amour propre malmené, ayons une vision plus large à long terme. Concentrons-nous sur l’essentiel en étant en lien avec notre cœur. Laissons tomber notre égo et assouplissons nos principes pour laisser jaillir l’amour et la vie. N’est-ce pas plus important et ce qui compte vraiment ?

Donc ayons bien en tête ce que nous définissons comme valeurs essentielles et profondes pour nous et nos enfants, pour ne pas passer à côté de cela et regretter… Le temps que nous avons avec eux passe vite ! Allons à l’essentiel !

 

1 réponse
 

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *